Catégories
Non classé

Le Team Elles Pays de la Loire en embuscade

Le Team Pays de la Loire n’en finit plus de briller sur la Coupe de France. Lauréate, le 30 août dernier sur le Prix de la ville de Morteau, grâce à Iris Sachet, ce dimanche 6 septembre, cette même Iris et Justine Gegu ont offert un super résultat à leur formation, juste derrière la lauréate du jour, Gladys Verhulst. Grâce à ces excellentes performances, elles prennent les commandes du classement par équipes. 

« J’espère que le club va continuer à surfer sur cette bonne dynamique », nous avait alors confié Iris Sachet lors de sa victoire sur le Prix de la ville de Morteau, le 30 août dernier dans le Doubs.

Une semaine plus tard, les filles du Team Elles Pays de la Loire ont été inspirées sur la Sud Yvelines, avec à la clé un podium pour Justine Gegu (2e) et Iris Sachet (3e).

Justine Gegu : « C’est un super résultat pour l’équipe »

« C’est un super résultat pour l’équipe, et tout le monde y a contribué. Je remercie tout le staff et toutes les filles du Team et de la Relève qui étaient également présente », expliquait Justine Gegu sur la page Facebook de son équipe.

Un travail rondement mené par cette jeune équipe. Pourtant, en début de saison, personne n’aurait parié sur cet effectif. Celui de St-Michel-Auber03, du Team Auvergne-Rhône-Alpes, ou celui du Team Genevois faisaient office de grandissime favorites à la victoire finale.

Le Team Elles Pays de la Loire est monté en puissance. Après une cinquième place sur le contre-la-montre par équipes dans le Lot-et-Garonne, les coéquipières de Noémie Garnier ont décroché une première victoire en Coupe de France. Ce dimanche 6 septembre, elles ont réussi à placer trois filles dans le top 10 sur la Sud Yvelines.

Le Team Elles Pays de la Loire en tête du classement par équipes

« Chaque fille a joué un rôle important et primordial au sein de notre équipe . On est contente de nos résultats du moment », confirmait Ysoline Corbineau, septième a terme de la course.

Grâce à ces excellentes performances, le Team Elles Pays de la Loire devient leader du classement par équipes National 1 de la Coupe de France.Cela promet une fin de saison haletante. Prochain rendez-vous, le 27 septembre sur le Tour du Gevaudan Occitanie.

Le podium de la Sud-Yvelines, 3e manche de la Coupe de France de cyclisme sur route (Crédit photo : Nicolas Vaucouleur – Photographies)
Catégories
Non classé Route

Franck Renimel : « La Course by le Tour de France va se faire à la pédale »

Présentation. L’équipe Arkéa Pro Cycling Team a été invitée par Amaury Sport Organisation (ASO) pour prendre part à la Course By Le Tour de France avec FDJ, qui se déroulera ce samedi matin à Nice. À cette occasion, le directeur sportif, Franck Renimel, dresse les ambitions de ses coureuses sur cette épreuve très relevée.

Franck Renimel peut être un homme heureux. Depuis la création de l’équipe Arkéa à l’automne dernier, les résultats sont au rendez-vous. Le week-end dernier à Grand-Champ, la formation bretonne a décroché une belle médaille d’argent sur la course en ligne, et une quatrième place sur le contre-la-montre, à l’occasion de leurs premiers Championnats de France. Mardi dernier, sur le Grand Prix de Plouay, c’était un peu plus difficile, avec une quarantième place à la clé.

Ce samedi matin, l’équipe Arkéa Pro Cycling Team, invitée par Amaury Sport Organisation (ASO) pour prendre part à la Course by le Tour de France avec FDJ, aura à coeur de montrer le maillot sur cette manche du World Tour féminin. Sur un parcours dans l’arrière pays niçois, agrémenté d’un col, avec une portion plate avant et après avoir l’avoir escaladé, la sélection va se faire par élimination.

Une équipe construite pour Sandra Lévénez

« La Course By Le Tour de France va se faire avec FDJ, je pense, à la pédale. Il faudra accompagner les meilleures et être fortes », souligne-t-il. Ce ne sera pas une mince  affaire pour cette formation Continental Pro. Bien évidemment, Franck Renimel va aligner une équipe compétitive autour de Sandra Lévénez pour jouer les premiers rôles sur cette épreuve.

« Sandra a démontré ces dernières semaines de beaux atouts pour négocier au mieux les parcours montagneux, donc notre ambition sera qu’elle accompagne les meilleures le plus loin possible. ‘imagine que sur une course comme celle-là, il n’y aura pas de surprises à l’arrivée », annonce-t-il. À moins que l’une de ses filles ne vienne lui offrir un immense bonheur sur les routes du Tour de France.

L’équipe Arkza Pro Cycling Team :

Sandra Levenez

Charlotte Becker (Allemagne)

Léa Curinier

Gladys Verhulst

Fatima Zahra El Hayani (Maroc)

Pauline Allin

Catégories
Non classé Route

Annemiek Van Vleuten, évidemment !

Annemiek Van Vleuten est la seule qui gagne presque toutes les courses depuis la reprise. Elle vous le montre à chaque fois. Le peloton, restez cool, sinon elle vous dira toujours Bye-bye à l’arrivée. Ce jeudi sur la course en ligne des Championnats d’Europe disputés à Plouay, Van Vleuten a devancé l’Italienne Elisa Longo Borghini et la Polonaise Katarzyna Niewiadoma. À noter la belle cinquième place d’Audrey Cordon-Ragot »,

Depuis la reprise, fin juillet, Annemiek Van Vleuten n’a laissé que  des miettes à ses adversaires. Sur les huit courses, où la Néerlandaise a pris part,  elle s’est imposée à six reprises. Une vérité du moment qui s’est vérifiée ce jeudi sur la course en ligne des Championnats d’Europe disputés à Plouay puisque la championne du monde en titre a remporté le titre continental au sprint devant l’Italienne Elisa Longo Borghini.

« À la fin, c’est moi qui prends le maillot mais c’est une victoire des Pays-Bas. Je pense que si Chantal (Blaak) était restée avec nous, elle aurait gagné car elle est la plus rapide au sprint. Je suis très fière que l’on ait toutes eu notre chance au sein de l’équipe. Je ne m’étais pas du tout levée pour gagner ou même monter sur le podium, ce que je voulais c’était aider les autres filles  », a-t-elle déclaré à nos confrères du Télégramme.

Comme sur chaque grand championnat, la formation néerlandaise apparaissait comme l’équipe invincible. En Bretagne, leur force collective pourrait bien faire la différence. « Nous avons voulu rendre la course difficile car c’était à notre avantage et c’est ce qu’on a fait. J’ai tenté d’accélérer le rythme dans les côtes pour que les autres puissent attaquer ensuite. Nous étions huit, donc nous courrions en équipe, pas juste pour moi », a précisé Van Vleuten.

 Le coup de force d’Anna Van Der Breggen

À un peu plus de 70 kilomètres de l’arrivée, Anna Van Der Breggen a décidé de secouer le peloton. Une première échappée prend alors forme. Derrière, un contre s’organise pour revenir sur elles. Juste un peu après la mi-course, un regroupement général s’opère en tête de la course.

À l’avant, les Néerlandaises sont représentées en force. À un peu plus de 30 kilomètres du terme de ce championnat, un trio royal, composé d’Annemiek Van Vleuten, d’Elisa Longo Borghini et de Katarzyna Niewiadoma, fausse compagnie au peloton.

On se dit alors que c’est le bon coup même si Annemiek Van Vleuten ne passe aucun relais. La Néerlandaise laisse le gros du travail à l’Italienne et à la Polonaise. Derrière, Chantal Blaak, partie toute seule en contre, arrive à revenir sur ce trio de tête.

Lire aussi : Le Classement

Le retour de Chantal Blaak pourrait bien annihiler toutes les chances de victoire pour ces filles. Par conséquent, Elisa Longo Borghini ne veut pas voir rentrer le groupe des poursuivantes sur leurs talons. L’Italienne attaque dan  la côte du Lézot. La championne du monde 2017 ne peut suivre cette accélération.

Quelques kilomètres plus l oin, Annemiek Van Vleuten place une attaque tranchante et semble filer vers la victoire.Au forceps, Elisa Longo Borghini arrive à revenir sur les roues de la championne du monde. Le quatuor se reforme à moins de cinq kilomètres de l’arrivée avant qu’il n’explose à nouveau dans l’ultime montée de la côte du Pont-Neuf.

Un duel au sommet entre Van Vleuten et Longo Borghini

Elisa Longo Borghini tente de partir car elle est la moins rapide des quatre au sprint. Seule, Annemiek Van Vleuten, qui emmène un gros braquet, arrive à suivre l’Italienne. La victoire va se jouer entre ces deux jeunes femmes. Et à ce petit jeu, la Néerlandaise se montre la plus rapide sur la ligne d’arrivée.

De son côté, la Polonaise, Katarzyna Niewiadoma décroche la médaille de bronze et évite le retour de Chantal Blaak (4e). Pour Elisa Longo Borghini. l’essentiel était ailleurs L’Italienne était  partie féliciter la toute récente championne de France sur route Audrey Cordon-Ragot pour sa cinquième place. Pour rappel, les deux jeunes femmes évoluent sous les couleurs de la même formation, la Trek-Segafredo. Rendez-vous maintenant, ce samedi à Nice, pour voir si Annemiek Van Vleuten décrocher nouvelle victoire, à l’occasion de la Course by le Tour…

Revivez l’arrivée de la course en ligne des Championnats d’Europe :