Catégories
Route

Tour d’Italie : La Trek-Segafredo est déjà à l’heure

Avec un temps de 20’05 », Trek-Segafredo a remporté le contre-la-montre par équipes, ce vendredi sur l’étape inaugurale du Tour d’Italie. La formation américaine a devancé Boles-Dolmans et Mitchelton-Scott. Par la même occasion, Elisa Longo Borghini endosse son premier maillot rose. À noter que la FDJ-Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope termine onzième.

Les occasions sont rares de partager une victoire sur la route avec toute son équipe. C’e vendredi sur l’étape inaugurale du Tour d’Italie, Elisa Longo Borghini a offert ce cadeau à l’ ensemble de ses coéquipières de la Trek-Segafredo.

La formation américaine a remporté le contre-la-montre par équipes. Sur cet exercice chronométré, les partenaires d’Ellen Van Dijk auront été les plus rapides sur les seize kilomètres tracés autour de Grosseto.

Premier maillot rose pour Elisa Longo Borghini

Avec un temps de 20’05 », la Trek-Segafredo a devancé la Boels-Dolmans de trois secondes. Derrière, la formation d’Annemiek Van Bleuten, double tenante du titre, termine à cinq secondes de la formation américaine.

« Nous avons ciblé ce contre-la-montre parce qu’il convenait à l’équipe. C ‘ était une victoire de l’équipe, et j’aimerais pouvoir partager mon maillot rose avec mes cinq coéquipiers. Sans elles, je n’aurais jamais pu réaliser une telle performance », a expliqué Elisa Longo Borghini sur la page Facebook de son équipe.

Grâce à ce résultat, l’Italienne Elisa Longo Borghini prend les commandes du classement général avec trois secondes d’avance sur ses principales rivales. À noter que la formation tricolore, la FDJ-Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope, termine onzième de ce chrono.

Le Classement :

1 Trek-Segafreo

2 Boels-Dolmans Cycling Team

3 Mitchelton-Scott

4 Paule Ka

5 Team Sunweb

6 Canyon-SRAM Racing

7 CCC-LIV Team

8 Ceratizit-WNT Cycling Team

9 ALE-BTC Ljubliana

10 Valcar-Travel & Service

11 FDJ-Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope

Catégories
Route

N2 : Le Sprinteur club féminin reste le patron

Victorieux sur le Chrono 47 et le Prix de la ville de Morteau, le Sprinteur club féminin a connu des fortunes diverses pour Marie Brunet (4e), Marion Colard (11e) et les autres filles de l’effectif parisien, ce dimanche 6 septembre sur la Sud Yvelines. Des résultats qui leur permettent tout de même de conserver les commandes du classement de la Coupe de France en National 2 avant de disputer les deux dernières épreuves dans cette compétition.

Les week-ends se suivent mais ne se ressemblent pas pour le Sprinteur club féminin. Victorieux sur le Chrono 47, le 9 août dans le Lot-et-Garonne, et sur le Prix de la ville de Morteau, le 30 août dans le Doubs, le club parisien a connu une journée difficile sur cette troisième manche de la Coupe de France dans les Yvelines.

« C’est mi-figue mi-raisin. Tout d’abord, parce qu’Amandine Laclare et Léa Meloni ont été contraintes à l’abandon. Ensuite, Stella Andreazzoli est victime d’une crevaison. Derrière, les filles sont dans le dur. À mi-course, il nous restait que trois filles. Dans le final, elles n’étaient plus que deux », nous confiait le directeur sportif du Sprinteur club féminin, Alexandre Prudhomme.

Toujours leader de la Coupe de France en N2

Ce dimanche 6 septembre, le club parisien aurait pu perdre gros dans cette histoire. « On aurait pu craindre perdre beaucoup de points puisque deux équipes avaient chacune cinq filles dans le peloton. Elles auraient pu se rapprocher très dangereusement de nous au classement. Heureusement, ces deux formations se sont regardées », soufflait-il.

Derrière, le club parisien assure l’essentiel avec Marie Brunet (4e), Marion Colard (11e) et Constance Marchand (15e). Des résultats qui leur permettent de conserver trente points d’avance sur leurs principales rivales . Les deux dernières manches de la Coupe de France s’annoncent passionnantes à suivre en National 2.

« Il y a une concurrence saine en Division Nationale 2. Il y aura une bataille acharnée de la première à la dernière manche. C’est chouette à vivre, rappelait le directeur sportif du Sprinteur club féminin. J’ai confiance en mon effectif. On a travaillé dur pour aller chercher cette Coupe de France. »  Pour le moment, le SCF est sur la bonne voie…

 

Catégories
Route

Audrey Cordon-Ragot contrainte à l’abandon sur le Tour de l’Ardèche

Victime d’une chute, ce lundi sur la cinquième étape entre le Pont du Gard et Ruoms., Audrey Cordon-Ragot a été contrainte .à l’abandon sur le Tour de l’Ardèche. Tout va bien  pour la sociétaire de la formation Trek-Segafredo qui sera au départ du prochain Tour d’Italie (11 au 19 septembre) après le forfait de Lucinda Brand.

Ce samedi 5 septembre, Audrey Cordon-Ragot avait décroché sa première victoire avec son nouveau maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules. Deux jours plus tard, la Bretonne est contrainte à ‘abandon après une chute survenue sur la cinquième étape du Tour de l’Ardèche entre le Pont du Gard et Ruoms.

« Déçue de quitter le Tour de l’Ardèche (TCFIA) sur chute aujourd’hui (lundi).  Juste un point de suture à la main et ça repart. J’ai été appelée de dernière minute pour remplacer ma coéquipière, Lucinda Brand, sur le Giro d’Italia (11 au 19 septembre », a indiqué Audrey Cordon-Ragot sur sa page Facebook.

Ce lundi, la victoire est revenue à Leigh Ann Ganzar (Rally Cycling Women). L’Américaine a devancé au sprint sa compatriote Lauren Stephens. Malgré sa deuxième place, la sociétaire de la formation TIBCO-Silicon Valley Bank prend les commandes du classement général. Ce mardi, les filles disputeront l’avant-dernière étape du Tour de l’Ardèche entre Valréas et Rochemaure…